Château de Chuet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Château de Chuet

Message par lebeaujus le Jeu 14 Avr - 14:46



.


Actuellement le château est devenu une importante scierie.C’est un vaste bâtiment, d’architecture simple mais imposante en trois parties distinctes. Au midi une habitation carrée à 2 étages du XIIIème siècle, avec d’épaisses murailles et de beaux appartements spacieux et au nord, un corps de logis d’un étage de construction plus récente moitié du XIXème siècle. A l’intersection un donjon carré très ancien de 4 étages flanqué d'une échauguette avec machicoulis, perpendiculaire sur la porte communiquant avec la terrasse. Cette tour massive, à quatre étages, contient un bel escalier. L'entrée principale du château, au pied du donjon, au couchant, est précédée d'un large perron ; sur le fronton sont sculptées les armes de la famille de Planchamp de Cluses, qui portait « d'argent au chêne naissant en pointe de sinople englanté d'or, au chef de gueules denché d'or ». Un magnifique parc d'une superficie de trois hectares et demi, avec un étang ombragé, entoure ce château. Chuet appartenait primitivement à une branche de la maison princière de Faucigny, laquelle en a pris le nom. Rodolphe de Faucigny, dit de Chuyt (1221-1233), époux d'Alix de Genève, était le fils de Rodolphe de Faucigny, le Teutonique, tige des Faucigny-Lucinge, et petit-fils de Rodolphe Ier, quatrième sire de Faucigny.

Cette seigneurie passa aux nobles du Fresnoy en vertu du testament de Pernette de Montfort, veuve de Nicod de Chuet, dernier de sa race, qui légua Chuet en 1402 à son parent Jean du Fresnoy.

En 1545, Alexandre du Fresnoy, seigneur de Chuet, chambellan, gouverneur de Nice, lieutenant-général (qui mourut, dit-on, empoisonné par sa femme Jeanne-Françoise de Ballaison, de complicité avec Jacques de Savoie-Nemours, prieur commandataire de Talloires), étant le dernier de son nom, légua Chuet à son neveu Jean Martin, fils de Jean Martin, seigneur de Loysin et de Françoise-Nicolarde du Fresnoy, fille de Jean du Fresnoy, à condition de prendre le nom et les armes des du Fresnoy : « d'or à la fleur de lys de sable. »

En 1700, Joseph Martin du Fresnoy, seigneur de Chuet, fut institué marquis de Cluses par le roi Victor-Amédée II, qui érigea Cluses et Châtillon en marquisat en sa faveur. Vers 1764, avec Louis-Martin du Fresnoy, marquis de Cluses, baron de Châteaufort, seigneur de Chuet, s'éteignit la maison du Fresnoy. Avec le marquisat, Chuet passa à son neveu, Pierre-Joseph de Planchamp. La famille Planchamp est originaire de Mieussy où Pierre Planchamp était notaire en 1344 ; Claude Planchamp, notaire, 1601-1618 ; Jean Planchamp, notaire en 1625 ; Jean-François Planchamp, notaire, châtelain de Châtillon et Cluses, 1630-1647. Noble Pierre Planchamp, seigneur de Châteaublanc, né en 1637, mort en 1703, fut trésorier de la province de Faucigny, père d'Alexis, sénateur, commandant de la vallée d'Aoste en 1716, et de Joseph de Planchamp, seigneur de
Mieussy, Châteaublanc, né en 1675, mort en 1743. Du mariage de ce dernier avec Pernette du Fresnoy naquit, en 1727, à Bonneville, Pierre-Joseph de Planchamp, marquis de Cluses, comte de Châteaufort, baron de Châtillon, seigneur de Mieussy, Châteaublanc, Onion, Ravorée et la Motte, qui épousa Georgine de Cambiaque. Leur fils aîné, Louis de Planchamp de Châteaublanc, marquis de Cluses, né en 1755, à Bonneville, fut major dans le régiment des Gardes de Savoie. Il épousa Joséphine-Marie de la Fléchère de Veyrier ; leur troisième fille, Isidore-Philiberte-Georgine, épousa le vicomte Claude-François-Hippolyte Rivérieulx de Chambost. Ce dernier transmit le château de Chuet à son fils Louis, qui l'a légué à son fils le vicomte Hubert de Chambost. Les Rivérieulx de Chambost portent : « d'azur à une rivière agitée d'argent en pointe surmontée d'un croissant de même. » Au XIX ème siècle il passe au Comte Hippolyte Rivérieulx de Chambost.

-----------------
Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, BULLETIN DE L'ACADÉMIE SALÉSIENNE

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DES TRAVAUX

Séance du 11 décembre 1928


_________________
Il y a trois type de biens, l'indispensable, l'utile et le superflu
http://saintbernard.frbb.net/
avatar
lebeaujus
Admin
Admin

Messages : 488
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 59
Localisation : les Bauges

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum