château de Bergin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

château de Bergin

Message par lebeaujus le Lun 27 Juin - 8:58

Sur la commune de Saint-Jean-de-Chevelu, on rencontre ce qui fut l'ancien château de Bergin, appartenant, dès le commencement du xiV siècle, à une famille de ce nom.

En 1314, Jacques de Bergin (de Bergino) était notaire à Yenne ; et en 134S, Etienne de Bergin reçoit en allègement des fiefs de Guillaume de Chevelu.

Cette famille parait s'être éteinte vers le milieu du siècle suivant. Le fief passe à la famille noble des Drujon, venue de Belley.

En 1444, on trouve noble Pétremand Drujon, seigneur de Bergin, qui fait une transaction, dans l'année 1449, avec ses deux fils Arthaud et Jean Drujon. En 1474, noble Antoine Drujon achète des biens de Jean de Mattet. En 1490, vivait André Drujon, dont les fils et hériliers, Jean et Hugues, se partagent les biens en 1493. André Drujon est parrain à Yenne en 1565. En 1590, un Guillaume Drujon est religieux à Anglefort, il devient prieur de son couvent en 1620. Antoine Drujon épouse Louise de Gerlant en 1600. En 1610, un partage intervient entre Claude et Pierre Drujon, ce dernier époux de Pernette de Rubod.

En 1675, Louis Drujon épouse Charlotte de Gimilieu, sa voisine ; il est qualifié dans l'acte de mariage seigneur de Betrgin et Mattet. Mattet était un petit fief voisin, dépendant de Bersfin et possédé au xv^ siècle par une famille noble appelée de Mattet, alliée aux de Prélian. Nous ne possédons aucun renseignement sur lui.

Cette même année 1675, Louis Drujon, seigneur de Bergin-Mattet, assiste avec son frère Pierre, à la réunion de la noblesse du Petit-Bugey à Yenne,

En 1720, vivait François Drujon, seigneur de Bergin-Mattet.

Le 7 mai 1754, Philibert Drujon, seigneur de Bergin et de Mattet, fils du précédent et lieutenant des invalides de Montmélian, épouse Marguerite de Seyssel ; et le 30 mai 1778, Georges Drujon, lieutenant au régiment de Cliablais, se marie avec Louise de La Tour de Bonlieu.

En 1797, vivait â Bergin, Charles-Antoine Drujon, non émigré.

La famille des nobles Drujon, seigneurs des maisons-fortes de Bergin, Mattet, Curtiiles, etc., s'éteint au milieu du xix siècle par les femmes dont l'une,, devenue dame de La Servette a été lu dernière du nom propriétaire des biens et de ce qui reste du château actuellement possédés par une famille Jacquin, du pays.

Les armes qui s'y voient encore sont : d'azur à trois monts d'or rangés en fàsce, mouvants de la pointe, et à trois lames naissantes de même.

---------------------------
Source;
MÉMOIRES ET DOCUMENTS PUBLIES PAR LA SOCIETE D'HISTOIRE ET D'ARCHÉOLOGIE -1907-

_________________
Il y a trois type de biens, l'indispensable, l'utile et le superflu
http://saintbernard.frbb.net/
avatar
lebeaujus
Admin
Admin

Messages : 488
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 59
Localisation : les Bauges

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum