L'occupation française de 1536

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'occupation française de 1536

Message par lebeaujus le Mar 29 Nov - 9:52

Portrait de Charles III
C'est sous le règne de Charles III de Savoie, dit le Bon, que commence cette occupation.
Le système féodal de l'époque en Savoie, ne faisait pas remonter des finances jusqu'a la maison de Savoie et c'est donc sans grands moyens et donc sans armées, que Charles III dût faire face aux exigences de sa demi-sœur Louise de Savoie, qui voulait hériter du duché.
Il est le vassal de Charles Quint qui est aussi son beau-frère tandis que sa demi-soeur Louise de Savoie est la mère de François 1er.
De plus la France et l'Espagne sont en plein conflits depuis quelques années déja.
Portrait de François 1er

En 1525, François 1er est fait prisonnier par Charles Quint à la bataille de Pavie et liberé apres signature d'un traité qu'il s'empressera de bafouer.
Portrait de Charles Quint

L'invasion de la Savoie par la France en 1536 est la conséquence d'une situation complexe à la fois familiale mais aussi de politique européenne.

La carte ci-dessous montre bien que les tensions territoriales ne pouvaient qu'être forte


Les dates et les faits

1536
16 janvier : A la suite d'un conflit entre la Savoie et Geneve, ces derniers demandent de l'aide aux Bernois, (alliés du roi de France) qui déclarent la guerre au duc de Savoie, prennent le pays de Vaud et débloquent Genève (2 février)

11 février, Lyon : François Ier, voyant que Charles III n'a pas les moyens de réagir, donne l'ordre à l'amiral Philippe Chabot d'occuper la Bresse et la Savoie.
C'est la reprise des hostilités entre la France et l’empereur (1536-1537). À la mort du dernier Sforza (1535), François Ier a fait valoir ses droit sur Milan et ceux de sa mère sur la Savoie.

24 février : Les troupes françaises envahissent la Savoie. Le duc de Savoie se réfugie à Nice

6 mars : Le Piémont est envahit. Turin capitule le 27.

5 avril : Charles Quint, venu de Tunis, fait une entrée triomphale à Rome. Il propose à François Ier de régler leur différend par un duel.

8 mai : Passage de la Sesia par les troupes impériales d'Antonio de Leiva.

24 juin : Prise de Fossano par les Impériaux ; défection du marquis de Saluces.

25 juillet : Charles Quint traverse le Var avec 50 000 hommes à Saint-Laurent après avoir franchit le col de Tende dans l'arrière-pays de Nice, et ravage la Provence.

1537

16 novembre : Armistice de Monzón ; suspension d'armes dans le Piémont entre la France et l'Empire pour trois mois le 27 novembre.

1538

18 juin : Le pape Paul III fait signer la Paix de Nice entre François Ier et Charles Quint. Une trêve de dix ans est conclue. Il les encourage à lancer une croisade contre l’Angleterre et les Turcs.

1540

Janvier : entrée solennelle à Paris de François Ier et Charles Quint

1er janvier : François Ier et Charles Quint font une entrée solennelle à Paris marquant la trêve entre Valois et Habsbourg.

24 avril : François Ier refuse les avances de Charles Quint qui lui propose d’abandonner le Milanais contre divers gages aux Pays-Bas et dans le comté de Bourgogne pour le duc d'Orléans.

11 octobre : Charles Quint donne l’investiture du Milanais à son fils, le futur Philippe II.
Les prétentions de François Ier sont bafouées

1542

4 juillet : Un moine envoyé de Nice est accusé à Coni d’avoir voulu faire empoisonner le duc de Savoie Charles III (1486-1553) par les Français.

12 juillet, Lagny : Le conseil du roi de France déclare la guerre à l'empereur. Début de la

Quatrième guerre entre François Ier et Charles Quint (fin en 1544).

Entente contre Charles Quint du prince de Clèves, des princes d’Empire protestants, de François Ier et de Soliman le Magnifique après l’échec d’Alger. La guerre se déroule en Artois, Gueldre, Luxembourg, Roussillon et Piémont. François Ier lance une double offensive sur les fronts septentrionaux et méridionaux.


26 août-4 octobre : Échec des Français au siège de Perpignan.

1543

11 février : Traité de Londres entre Charles Quint et Henri VIII d'Angleterre, qui prend le parti de l'empereur. L’Angleterre entre en guerre contre la France (fin en 1546).

10-22 août : Siège de Nice par les troupes françaises du comte d'Enghien et la flotte turque de Khayr ad-Din Barberousse, hébergée à Toulon pendant l'hiver 1543-1544. La ville se rend sauf la citadelle. Suivant la tradition niçoise, l'héroïne et lavandière Catherine Ségurane repousse les Turcs en levant sa robe et montrant ses fesses.

1544

18 septembre : Charles Quint et François Ier signent la trêve de Crépy-en-Laonnois. Charles Quint renonce au duché de Bourgogne en échange de la renonciation de la France à la Flandre, à l’Artois, au Milanais, à Naples et à l’Aragon. Le Piémont demeure occupé par les troupes françaises.

1546

20 juillet : Début de la guerre de Smalkalde (fin en 1547). Reprise de la guerre contre les protestants de la Ligue de Smalkalde, dirigée par Jean Frédéric de Saxe après l’échec du colloque de Ratisbonne où l’électeur palatin et le landgrave de Hesse sont mis au ban de l’empire. Les troupes impériales sont commandées par Charles Quint reçoit des renforts des garnisons espagnoles de Milan et de Naples, des troupes pontificales de Paul III et des troupes des Pays-Bas (été). Les protestants tentent de s’opposer à la concentration de ses troupes en Allemagne du Sud par une série d’escarmouches (automne). Charles Quint, au cours de l’hiver, réussit à repousser les protestants vers le Nord. Emmanuel-Philibert de Savoie combat la Ligue de Smalkade pour le compte de Charles Quint.

1547

31 mars : Mort de François Ier. Son fils Henri II est proclamé roi après ses funérailles à Saint-Denis (23 mai). Il conserve les projets italiens de son père.

Portrait d'Henry II

1552

18 avril : Entrée de Henri II à Metz. Début de la dixième guerre d’Italie (fin en 1556).

19 mai : Victoire de Maurice de Saxe et Guillaume de Hesse devant Innsbruck contre Charles Quint et Ferdinand, qui, sans armée et sans ressources, s’enfuient en Autriche et doivent négocier la paix (1er juin). À Villach, les Fugger prêtent une somme importante à Charles Quint, ce qui lui permet de sauver son armée de la catastrophe. À Innsbruck, une armée est levée grâce à l’arrivée de 180 millions de maravédis de Castille, de 75 millions de Naples et de 150 millions prêtés par Anton Fugger.

23 mai : Maurice de Saxe entre à Innsbruck.

26 juillet : Révolte des Siennois, qui chassent la garnison impériale aux cris de « Francia ». Ils appellent des troupes françaises qui entrent dans la ville le 11 août tandis qu’une flotte française opère conjointement avec une flotte turque sur les côtes italiennes. La ville, après un long siège, perd toute indépendance et est donné au duché de Toscane. Le maréchal Piero Strozzi prend le commandement des troupes françaises en Toscane et Monluc défend Sienne. La guerre dure trois ans.

1553

17 août : Début du règne d'Emmanuel-Philibert (tête de fer), duc de Savoie (fin en 1580).

Portrait d'Emmanuel-Philibert

1556

16 janvier : Abdication de Charles Quint en faveur de son fils Philippe II qui devient roi d'Espagne et règne sur les Pays-Bas et l'Italie (fin en 1598).

5 février : Trêve de Vaucelles, conclue pour cinq ans entre Charles Quint et Henri II de France, mais qui ne dure que cinq mois. Metz, Corse, Savoie et Piémont sont reconnus à la France. Elle met fin aux opérations en Italie

28 juillet : Gattières, enclave savoyarde sur la rive droite du Var, devenue en 1338 la frontière orientale de la France, est occupée par les Français.

1557

31 janvier : Rupture de la trêve de Vaucelles. Reprise des hostilités entre l'Espagne et la France.

2 mars : François de Guise, à la tête d'une expédition française contre Naples, arrive à Rome. Il s’oppose au duc d’Albe, qui victorieux, repousse les Français d’Italie. Le pape Paul IV, allié de la France, est forcé à signer la paix en septembre.


10 août : Bataille de Saint-Quentin. Victoire des Espagnols de Emmanuel-Philibert de Savoie sur le connétable de Montmorency. Saint Quentin passe aux Espagnols. L’armée de Philippe II, forte de 60 000 hommes, ne peut pas marcher sur Paris faute de ravitaillement. Guise doit rentrer d’Italie pour rétablir la situation.

1559

3 avril : Second traité du Cateau-Cambrésis, la France, le duché de Savoie et l'Espagne signent une paix désavantageuse pour la France. Fin des guerres d'Italie. Henri II rend tous ses États au duc de Savoie et garde les Trois-Évêchés. L’Espagne est maîtresse de l’Italie, sauf Venise, Gênes et le duché de Savoie. Le duc d’Albe négocie le mariage de Philippe II d'Espagne avec Élisabeth de France (1545-1568). Emmanuel-Philibert redevient duc de Savoie (fin en 1580). Il crée un État fort fondé sur le modèle français de la monarchie absolue.

9 juillet : Le duc Emmanuel Philibert de Savoie épouse Marguerite de France, sœur d’Henri II de France.

7 août : Rétrocession officielle de la Savoie par la France à Chambéry.

12 août, Duché de Savoie : les Parlements de Turin et de Chambéry prennent le nom de Sénat. Le français et l’italien remplacent le latin dans les actes officiels. Le duc s’attache à assurer des ressources régulières au pays, à développer sa puissance militaire et à restaurer l’économie. Il prend un décret abolissant le servage.

_________________
Il y a trois type de biens, l'indispensable, l'utile et le superflu
http://saintbernard.frbb.net/
avatar
lebeaujus
Admin
Admin

Messages : 488
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 59
Localisation : les Bauges

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum