Préhistoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Préhistoire

Message par jlv le Sam 12 Fév - 5:55

Dans une grotte d'Onnion (Haute-Savoie), l'homme de Néandertal a laissé des outils de silex et des ossements de bouquetins datant d'environ 50 000 ans.

Le glacier du Rhône, à la fin de la dernière glaciation, a libéré le lac Léman vers 18/15 000 ans avant J.-C. Entre 15 000 et 6 000 ans avant J.-C., une occupation de chasseurs saisonniers a été attestée par les fouilles du XIXe et du XXe siècle. On a des gisements du Magdalénien, Azilien puis Mésolithique. Ces chasseurs de rennes puis de cerfs sont présents dans l'avant-pays (environ 600 m d'altitude). Au pied du Salève, à Etrembières près de Genève, fut trouvé, en 1843, et reconnu tout de suite comme la première œuvre d'art du Paléolithique. Il y a les grottes ou abris de Musièges et Balme-de-Thuy, Haute-Savoie, de Saint-Thibaud-de-Couz, de Saint-Christophe en Savoie datant entre 13 000 et 6 000.

Au Néolithique (entre 5 000 et 2 500 av. J.-C.), des communautés sédentaires d'agriculteurs s'installent dans les plaines, et les grandes vallées d'altitude moyenne : de nombreux gisements les attestent. en plus il y a des villages lacustres sur les bords des lacs du Léman, d'Annecy, du Bourget ou encore d'Aiguebelette.

Les conditions climatiques étant plus favorables qu'aujourd'hui, des hommes venus du Valais suisse colonisent les vallées de l'intérieur des Alpes à partir du col du Grand Saint Bernard. Les plus anciens vestiges, comme la nécropole d'Aime, sont datés du Néolithique moyen .

D'autres traces attestent d'une occupation des alpages par la présence du Mégalithisme alpin avec les centaines de pierres à cupules dans les vallées de Tarentaise ou de Maurienne situées à plus de 2 000 m d'altitude comme la Pierre aux Pieds, à 2 750 m sur le plateau de Pisselerand, sur laquelle on peut observer une cinquantaine de cupules, ainsi qu'un trentaine d'empreintes de pieds humains et Pierre de Chantelouve ou Pierre des Saints, situé à 2 100 m, sur laquelle il y a 150 cupules. de même qu'en Tarentaise, à Saint-Martin-de-Belleville, au hameau Villarenger, la Pierre aux Chouettes ou Pierre Chevète.

Au col du Petit-Saint-Bernard (2 188 m), on peut observer un cromlech qui n'est pas obligatoirement du Néolithique.

jlv
petit ramoneur
petit ramoneur

Messages : 15
Date d'inscription : 05/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum